Un système de recharge sans fil évoqué pour le prochain iPhone

Le prochain modèle d’iPhone, attendu cette année, pourrait être équipé d’un système de recharge sans fil longue distance. C’est en tout cas ce qu’affirme un analyste spécialiste de la marque à la pomme.

Bien qu’Apple garde le secret le plus absolu en ce qui concerne son prochain téléphone, des rumeurs plus ou moins fondées surgissent régulièrement. Selon l’analyste et spécialiste d’Apple, Ming-Chi Kuo, le prochain modèle d’iPhone serait bel et bien livré avec un système de recharge sans fil à longue distance qui se différencie du système de rechargement sur une base. Les trois prochains modèles du smartphone d’Apple bénéficieraient de cette technologie.

L’iPhone 2017 avec un système de rechargement sans fil ?

Ce sont nos confrères américains du magazine en ligne « MacRumors » qui ont rapporté les propos de Ming-Chi Kuo. Le célèbre analyste, qui par le passé a donné en primeur de nombreuses informations sur les avancées technologiques de la marque à la pomme, assure, dans une note que se sont procurés nos confrère américains, que les trois prochains modèle d’iPhone proposeraient bien cette technologie.

Une analyse qui confirme en tout cas les propos du célèbre journal « Bloomberg » qui en janvier 2016 indiquait que les ingénieurs d’Apple travaillaient sur la technologie de recharge sans fil à longue distance tant pour ses smartphones que ses tablettes iPad. Cette technologie permet de recharger le dispositif à distance, par exemple lorsque l’utilisateur a son appareil en main.

Le problème de la perte d’énergie résolu ?

La technologie de recharge sans fil à distance n’est pas nouvelle. Cependant, jusqu’à présent, le système souffrait d’un écueil majeur à savoir la déperdition d’énergie avec la distance. Plus le dispositif est éloigné de sa base, plus la perte d’énergie est importante et le rendement amoindri, augmentant ainsi notablement le temps de recharge de la batterie.

Afin de contourner cet obstacle, la firme de Cupertino se serait orientée vers un système proposant un dos en verre. Afin de contrecarrer l’effet chaleur emmagasiné dans la surface vitrée, l’analyste affirme que celle-ci serait équipée d’un revêtement spécifique contenant une feuille de graphite. Une technologie qui, si elle était effectivement livrée avec les prochains iPhone, pourrait encore alourdir le prix de vente des futurs smartphones d’Apple, dont le prix est déjà annoncé à plus de 1.000 euros.

Lire l’article sur Appy Geek

Lire l’article d’origine

Fake News : Tim Cook veut lutter contre les fausses informations

Les Fake News font de plus en plus l’actualité depuis que des journaux ont accusé les géants du web d’avoir facilité leur diffusion et d’avoir largement influencé le cours de l’élection américaine, en propageant de fausses informations.

Facebook, très largement mis en avant par les journalistes comme l’un des responsables de cette très large diffusion des fausses informations, a indiqué qu’il mettrait tout en œuvre pour lutter contre les Fake News. Google a suivi le mouvement et c’est désormais Apple qui dévoile sa volonté de partir en guerre contre ce phénomène en forte croissance.

Tim Cook : les fake news détruisent le cerveau des gens

Tim Cook le patron de la firme de Cupertino a d’ailleurs indiqué vouloir mettre en place une « campagne de grande envergure » dans les écoles par exemple, afin de sensibiliser les plus jeunes à toujours vérifier les informations qu’ils lisent. D’après l’homme d’affaires, les fake news «détruisent le cerveau des gens».

Le patron de la firme à la pomme a expliqué : « nous traversons une période dans laquelle, malheureusement, ceux qui réussissent sont ceux qui s’emploient à faire le plus de clics possible, pas ceux qui essaient de transmettre la vérité. Cela détruit le cerveau des gens. Nous sommes trop nombreux à nous plaindre de cela mais à n’avoir pas encore compris quoi faire ».

« Nous devons créer des outils pour réduire le volume de fausses informations »

Sans donner de précisions sur ses ambitions ou sur les moyens à mettre en œuvre pour limiter la propagation des fausses informations, Tim Cook a déclaré : « Nous, entreprises technologiques, devons créer des outils pour aider à réduire le volume de fausses informations », ajoutant : « sans empiéter sur la liberté d’expression et la liberté de la presse ».

Pour rebondir sur cette déclaration, on peut justement évoquer les récents outils mis en place par Google et Facebook, dont nous parlions il y a encore quelques jours dans cet article. En effet, Facebook permettra de dénoncer des informations douteuses, qui seront ensuite vérifiées par 8 médias dans l’hexagone, à savoir : L’Express, l’AFP, France Médias Monde, BFMTV, France Télévisions, Le Monde, 20 Minutes et Libération. Si au moins deux de ces médias considèrent qu’il s’agit d’un fake, l’article sera d’une part très sérieusement pénalisé et il sera affiché « article contesté par des tiers » et d’autre part, le site perdra ses revenus publicitaires. De quoi casser le modèle économique des sites à fake news…

De son côté, Google s’est associé à First Draft News et lance un outil de signalement où cette fois ce sont 17 rédactions qui auront la charge de vérifier les articles.

Lire l’article sur Appy Geek

Lire l’article d’origine

Portable ASUS Zenbook Pro UX501VW-FI252R 15.6″ 1,519.00€

  • Processeur
    Intel® Core™ i7 6700HQ
  • Système d´exploitation
    Windows 10 Professionnel
  • Chipset
    Intel® chipset HM170
  • Mémoire
    DDR3L 1600 MHz SDRAM, 16 Go
  • Ecran
    15.6″ 16:9 IPS UHD (3840 x 2160)
  • Carte graphique
    NVIDIA® GeForce® GTX 960M 2 Go DDR3
  • Stockage
    – 512 Go SSD (M.2 2280)
  • Lecteur de cartes
    Lecteur de cartes ( SD/ MMC)
  • Webcam
    Webcam HD
  • Réseau
    Wifi 802.11 ac (WiDi)
    Bluetooth™ V4.0
    10/100/1000 Base T
  • Interface
    1 x jack entrée Microphone / sortie écouteurs
    3 x port(s) USB 3.0
    1 x port(s) USB 3.1 TYPE C
    1 x port HDMI
    1x port Thunderbolt
  • Audio
    Haut-parleur(s) stéréo de W et microphone intégrés
    Bang & Olufsen
    Support Windows 10 Cortana with Voice
  • Batterie
    6 cellules : 96 Whrs
  • Adaptateur d’alimentation
    Sortie : 19 V DC, 6.32 A,
    Entrée : 100 -240 V AC, 50/60 Hz universal
  • Dimensions
    383 x 255 x 20.6 ~21.3 mm (L x l x h)
  • Poids
    2.06 kg (avec batterie 6 cellules)
  • Certificats
    UL, TUV, FCC Compliance, BSMI, Australia C-TICK / NZ A-Tick Compliance, CCC, CB, Energy star, RoHS, JATE
  • Remarques

    Attention, les références produit peuvent être différentes selon les lieux de vente. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès d’un vendeur.

    Garantie
    Garantie locale 2 ans avec enlèvement et retour sur site (France métropolitaine uniquement).
    Attention, selon le modèle et/ou le lieu de vente, la période de garantie peut être différente. Veuillez vous renseigner auprès de votre revendeur.

Portable ASUSPRO P2530UA-DM0179E 15.6″ 849.00€

  • Processeur
    Intel® Core™ i5 6200U
  • Système d´exploitation
    Windows 10 Pro
    Windows 7 Professionnel 64bit
  • Chipset
    Processeur Intel® intégré
  • Mémoire
    DDR4 2133 MHz SDRAM, 8 Go
  • Ecran
    15.6″ 16:9 Résolution (HD) , rétroéclairage LED
  • Carte graphique
    Intel HD Graphics intégré
  • Stockage
    – SSD 256Go
  • Lecteur optique
    Lecteur-graveur DVD
  • Lecteur de cartes
    Lecteur de cartes ( SD/ MMC)
  • Webcam
    Webcam VGA
  • Réseau
    Wifi 802.11 ac
    Built-in Bluetooth™ V4.1
    10/100/1000 Base T
  • Interface
    1 x port VGA / Mini D-sub 15 broches pour moniteur externe
    1 x jack entrée Microphone / sortie écouteurs
    3 x port(s) USB 3.0
    1 x port(s) USB 2.0
    1 x jack RJ45 LAN
    1 x port HDMI
  • Audio
    Haut-parleur(s) stéréo de 2 W et microphone analogique intégrés
  • Tuner TV
    Analogue
  • Batterie
    4 cellules : 37 Whrs
  • Adaptateur d’alimentation
    Sortie : 19 V DC, 4.7 A, 65 W
    Type de prise :ø4.5 (mm)
    Entrée : 100 -240 V AC, 50/60 Hz universal
    Système d’alimentation compact 2/3 broches
  • Dimensions
    380 x 256 x 23.3 ~36.3 mm (L x l x h)
  • Poids
    2.17 kg (avec batterie 4 cellules)
  • Sécurité
    Encoche de sécurité Kensington
    Démarrage BIOS protégé par mot de passe
    Accès disque dur par mot de passe
    Module de sécurité TPM (Trusted Platform Module)
    Lecteur d’empreintes digitales
  • Certificats
    UL, CE Marking Compliance, FCC Compliance, BSMI, Australia C-TICK / NZ A-Tick Compliance, CCC, GOST-R, CB, EPEAT, EU Flower, Energy star, IDA, CECP, WEEE, Erp 2013, RoHS, JATE
  • Remarques

    Attention, les références produit peuvent être différentes selon les lieux de vente. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès d’un vendeur.

    Garantie
    Garantie locale 2 ans avec enlèvement et retour sur site (France métropolitaine uniquement).
    Attention, selon le modèle et/ou le lieu de vente, la période de garantie peut être différente. Veuillez vous renseigner auprès de votre revendeur.

Aperçu de la Samsung Galaxy Tab S3 avant le MWC

La Samsung Galaxy Tab S3 fait partie des nouveautés qui seront officialisées par la marque coréenne à l’occasion du Mobile World Congress, en terres catalanes. SlashGear prétend avoir réalisé un rendu qui serait suffisamment proche du design de la tablette.

Rappelons qu’en fin d’année dernière, la Samsung Galaxy Tab S3 a été certifiée par la Federal Communications Commission (FCC). Comme pour d’autres appareils, la validation par l’organisme américain s’accompagne de schémas en version stylisée. En fait, toute l’histoire part de là. Pour le compte de SlashGear, un graphiste aurait réalisé un rendu en se basant sur ces schémas. Afin que cet aperçu soit le plus réaliste possible, le design et la validation par la FCC de la version précédente auraient également été pris en compte. En tout cas, le rendu montre une tablette avec un design proche, voire très proche de celui du Samsung Galaxy S7 : écran légèrement incurvé, lignes minimalistes…

Un probable pseudo-aperçu de la Samsung Galaxy Tab S3

Et si l’on se doit de douter de la fiabilité du prétendu rendu de la Samsung Galaxy Tab S3, c’est parce qu’il montre une tablette qui n’a aucun bouton d’accueil frontal ; en clair, c’est tout le contraire du visuel présent sur l’invitation envoyée par la marque coréenne elle-même. Pour le reste, SlashGear ne se démarque pas des autres leakers et établit son hypothèse sur la base du design et des caractéristiques techniques des versions précédentes. Entre autres, le nouvel appareil aurait un écran 9.6 pouces au format 4:3, accompagné d’une dalle AMOLED et offrant une définition en 2048 x 1536. Fonctionnant sous Android 7.1 Nougat, la Galaxy Tab S3 embarquerait par ailleurs un Snapdragon 820, aurait 4 Go de mémoire vive et 32 ou 128 Go de mémoire interne…

Changer pour un disque dur SSD

Il est assez simple de répondre à la question du jour tant passer d’un disque dur à un SSD change les choses.

La question du jour nous vient de Pascal qui nous demande quel est l’intérêt concret de remplacer un disque dur par un SSD dans son portable. Salut Pascal, on va te répondre très simplement : tout sera plus rapide, beaucoup plus rapide.

DD contre SSD : le jour et la nuit

En effet, un disque dur est constitué de plateaux qui tournent, un peu comme un CD. Et la tête de lecture doit se déplacer pour aller y chercher des informations. Dans un SSD, c’est très différent, ça ressemble beaucoup plus à une carte mémoire, et l’accès aux informations est donc beaucoup plus rapide, car il n’y a pas de tête de lecture ni de disques qui tournent. Il n’y a même aucune partie mécanique dans un SSD. Ainsi, il n’y a aucun bruit, il ne chauffe pas, et il est aussi beaucoup plus léger et plus petit.

Mais un SSD est aussi très rapide. Ainsi, si tu fais une copie d’un fichier de 1Go entre deux disques durs, même situés à l’intérieur du même ordinateur, ça te prendra environ 20 à 30 secondes, voire beaucoup plus. Avec deux SSD branchés ensemble, la même copie prend environ 2 à 3 secondes.

La vitesse a un coût

Changer un disque dur par un SSD est donc la meilleure manière de booster considérablement la vitesse sur ton ordinateur, mais il faut juste savoir que les SSD restent quand même plus chers que les disques durs classiques.

Des dizaines de milliers d’applications pourraient disparaître du Play Store

Google s’apprête à effectuer un très gros nettoyage du Play Store, qui pourrait bien concerner des dizaines, voire des centaines de milliers d’applications. L’entreprise souhaite serrer la vis dans le domaine des politiques de confidentialité pas toujours respectées…

La firme de Mountain View a informé des millions de développeurs qu’elle ferait prochainement un vaste nettoyage dans son magasin d’applications, contre toutes les applications qui comptent des lacunes importantes dans le domaine de la politique de confidentialité de leur service.

Gros nettoyage de printemps en vue sur le Play Store

Google veut s’assurer que toutes les applications qu’il met en avant sur le Play Store se préoccupent bel et bien de la protection des données, ce qui est loin d’être toujours le cas aujourd’hui. Google annonce divers degrés coercitifs pour s’assurer que les développeurs d’applications corrigeront rapidement le tir, allant de la limitation de visibilité plus ou moins forte, à la suppression.

Plusieurs volets sont définis dans cette requête de la firme de Mountains View à savoir le respect réel des règles définies par le Play Store comme la transparence sur la collecte de données, sur l’utilisation du protocole HTTPS ou de méthodes de chiffrement modernes, sur l’affichage obligatoire d’une politique de confidentialité aussi bien sur l’application que sur Play Développer, etc.

Google Play exige une politique de confidentialité valide

L’entreprise a fait savoir aux intéressés par le biais d’un avis : « Google Play exige que les développeurs fournissent une politique de confidentialité valide lorsque l’application demande ou gère des informations sensibles sur les utilisateurs ou les périphériques », ajoutant : « Votre application demande des autorisations sensibles (par exemple, appareil photo, microphone, comptes, contacts ou téléphone) ou des données utilisateur, mais n’inclut pas de politique de confidentialité valide ».

Les éditeurs d’applications ayant reçu ce type de message ont désormais jusqu’au 15 mars pour effectuer les modifications en conséquence. Par cette action, le Play Store fait coup double car d’une part il améliorera la sécurité de la vie privée des utilisateurs, mais en même il pourra purger son magasin de toutes les applications qui ne sont même plus suivies par leurs concepteurs et qui fatalement ne tiendront pas compte de cet avertissement.

Votre expert informatique chez vous depuis 2009